Les ressources féminines sont plus aptes à la communication. Je propose d’optimiser ces facultés à travers le smarketing ou Sales marketing.

Un outil nécessaire pour une structure efficace

Habituellement, l’équipe marketing agit de son côté et l’équipe CRM œuvre sans concertation avec la  stratégie de cold call. Afin de procurer plus de ROI, les capacités sales et marketing doivent travailler de concert pour générer plus de business.

Ainsi, le smarketing cible un front commun en reliant direction commerciale et direction marketing.

Le recours à l’ABM

L’association de ces deux expertises est le but de la mise en place de l’ABM ou Account-Based Marketing. Afin de parvenir au client idéal, il faut connaître les bons interlocuteurs pour le service marketing.

Cela permet d’adresser un message personnalisé. L’outil ABM appuie l’équipe marketing pour un alignement optimisé sur l’équipe commerciale.

La génération de la synergie Smarketing

Il convient de mener à bien des campagnes cohérentes afin de gagner du temps sur la stratégie prise en commun. Les leads ainsi générés satisfont les deux équipes.

De leur côté, les commerciaux peuvent se concentrer sur l’étape de closing. En fait, le service marketing prend en charge les leads et les attirant et en les qualifiant.

Cela permet d’envoyer uniquement des leads dit chauds au service commercial. L’ABM sert à fixer des objectifs communs au deux services.

La stratégie et la définition des objectifs globaux

Les objectifs SMART demeurent à établir entre Sales et marketing. Ainsi, l’objectif doit être spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporellement défini.

Il s’agit d’indicateurs de performance qui demandent une analyse commune. Cela permet de mieux cerner les retombées des campagnes ABM et de génération de leads.

Un reporting effectué en commun permet de booster les deux équipes.

La définition des comptes clés

Le but final de l’ABM est de se centrer sur un nombre limité de comptes. Il faut viser les comptes dotés d’un énorme potentiel business.

Le listing peut inclure 30 000 à 300 000 éléments. Après avoir élaboré le portait robot du client idéal à travers un buyer persona, l’objectif revient à disposer d’une représentation semi-fictive.

Il s’agit de la base du Content Marketing afin de piloter la communication pour séduire les leads. Le Buyer Persona intègre les retours de commerciaux.

Ce dernier est en contact direct avec les clients, le SAV et autres contacts avec la clientèle. Il suffit ensuite de définir le potentiel du profil de l’entreprise comparativement à l’offre connu sous l’appellation de Buyer Profil pour une communication personnalisée.

Retrouvez d’autres idées communication ici.

Crédit Photo : teldat.com & metisonline.co.za

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *