Pour faire durer le réseau, il faut miser sur plusieurs points. Je vous propose les bons réflexes à adopter.

Les conditions de la réussite du réseau féminin

Lors de la création du réseau, plusieurs volets sont à considérer. Il faut démarrer sur le terrain.

En effet, les réseaux émanent de l’informel via la volonté d’un groupe, d’une division, etc. La direction  doit cautionner les initiatives afin de rendre l’action officielle.

Le DRH doit fournir son appui pour la mise en place des différentes propositions. La communication est nécessaire afin de diffuser à l’interne les essentiels du réseau, les résultats obtenus et la progression enregistrée.

L’émergence des femmes leader procure des modèles pour la mobilisation de futures volontaires afin de faire remonter les initiatives auprès de la Direction. Il faut œuvrer pour refléter les forces de l’entreprise.

Cela passe par les métiers présents, les générations. Ainsi, les propositions profitent à l’entreprise et ses branches d’activités.

Le dynamique d’un réseau à privilégier

Le réseau féminin est un lieu d’échanges, de créativité et de liberté de parole. Le but est de prioriser les rencontres inter-équipes sans la pression de la hiérarchie.

Le mode de fonctionnement doit cibler la pérennité. Il convient de mettre en place un échange, un mode opératoire, une formalisation et tenir des réunions fréquentes.

Le réseau doit se fixer des objectifs clairs et des priorités dans l’action. Il faut régulièrement mesurer la progression.

Cela permet à l’entreprise d’établir des outils de mesure qu’il faut publier au fur et à mesure. En outre, il faut favoriser les échanges avec des réseaux externes.

Il faut miser sur le cercle InterElles. Il faut profiter des échanges de bonnes pratiques.

Il est recommandé de s’inspirer des expériences récoltées par des réseaux différents. Le but est de mettre le réseau au centre de la stratégie de l’entreprise.

Ainsi, il faut éviter d’en faire un variable d’ajustement, voire un effet d’image amené à sortir des priorités lorsque l’entreprise fait face à des problèmes économiques ou structurels.

Les motivations à cerner pour intégrer un réseau professionnel

Le réseau peut être de forme locale ou nationale. Il doit être assorti au domaine d’activité, au mode de fonctionnement ainsi qu’aux objectifs propres du réseau.

Ces derniers intègrent la visibilité, l’échange, l’entraide. Il faut aussi compter sur une rupture avec l’isolement, la recherche de convivialité.

Par ailleurs, les réseaux mettent en avant des services dirigés vers les leaders féminins d’entreprise. Cela peut porter sur des échanges de pratique, du réseautage, des opportunités d’affaires.

D’autres initiatives impliquent des projets de création avec accompagnement et formation à la clé. Il faut cerner l’ADN du réseau afin de déterminer les priorités et les préférences.

Découvrez d’autres thèmes ici.

Crédit Photo : .monster.fr & businessofeminin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *