Le nouveau lieu de travail en cas de pandémie offre à de nombreux employés plus de liberté, mais les femmes travaillent plus dur que jamais. Zoom sur les réunions dans la cuisine et pliage du linge lors des conférences téléphoniques, la frontière entre le travail et la vie familiale est floue.

Une enquête de mars 2021 sur les femmes au travail a indiqué que 53 % des femmes se sentent épuisées en raison du manque d’équité lorsqu’elles travaillent à domicile. Cette épidémie de stress chronique et de surextension laisse les femmes épuisées émotionnellement et physiquement, souvent avec des symptômes comme l’insomnie, le brouillard cérébral et la tension musculaire qui aggravent les choses.

Pendant que les entreprises réinventent leur mode de fonctionnement, les femmes peuvent faire de petits pas pour préserver leur énergie et leur bien-être. Pratiquez ces habitudes pour aider à soulager les pressions quotidiennes.

Demander de l’aide

Les femmes ont longtemps porté le poids du ménage. Bien que demander de l’aide puisse sembler inhabituel, cela ne veut pas dire que cela ne peut pas être fait. Réfléchissez à la contribution de chaque membre de votre ménage. Les jeunes enfants peuvent être responsables de tâches simples comme ranger le linge ou ramasser des jouets, tandis que les enfants plus âgés peuvent aider à préparer un repas ou à nettoyer la vaisselle. Réfléchissez aux façons dont les tâches ménagères peuvent être réparties entre les partenaires afin que les deux personnes se sentent soutenues et solidaires.

Voici des conseils en vidéo :

Si les finances le permettent, évaluez la valeur de l’embauche d’aide. Un service de ménage mensuel ou une livraison hebdomadaire de repas peuvent vous libérer du temps et alléger votre charge de travail. Réservez quelques minutes pour évaluer vos tâches les plus chronophages et voir ce qui peut être délégué ou loué. Ce qu’une personne déteste faire, une autre le trouve agréable, alors demandez !

Définir des limites

L’estime de soi n’est pas déterminée par la productivité, pourtant les femmes reçoivent souvent le message culturel qu’elles ne sont pas assez bonnes à moins d’en faire plus. Une façon de lutter contre cette mentalité destructrice est de créer des limites claires.

En ce qui concerne les heures de bureau, faites-les compter. Faire une courte pause pour faire défiler les réseaux sociaux ou faire une course peut être bien de temps en temps, mais interrompre régulièrement la journée de travail entraîne moins de travail pendant les heures de bureau et plus de temps libre dans votre soirée. Délimitez les heures de travail et respectez-les. Cela créera également un précédent pour que les collègues s’attendent à des réponses uniquement pendant les heures de bureau, pas pendant la détente ou le temps en famille.

Faire une pause

Arrêtez de sous-estimer l’importance des pauses. Lorsque les horaires deviennent chargés, les soins personnels sont souvent la première chose à glisser. Mais donner la priorité au temps de repos, même s’il ne s’agit que de quelques minutes, peut faire des merveilles pour fortifier et renouveler votre esprit fatigué, quand c’est fait correctement.

Ouvrir un nouvel onglet pour parcourir les réseaux sociaux pendant 15 minutes n’a pas les mêmes effets rajeunissants qu’un court exercice de respiration ou une promenade à l’extérieur. Faites en sorte que les temps de pause comptent en étant intentionnel en matière de repos et de recentrage.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.