Je vous propose plus de détails concernant l’empowerment version féminine. Plusieurs mouvements en communication illustrent ce nouveau mode inédit.

La position de l’empowerment à l’heure actuelle

L’empowerment peut être associé à une notion de pouvoir. Quant à l’empowerment au féminin, elle cible le renforcement ou l’acquisition du pouvoir.

En passant outre la parité homme-femme, ce phénomène va être axé sur la femme face à elle. Il peut s’agir aussi d’être face aux autres femmes, aux hommes, mais aussi le monde professionnel et l’univers privé.

Un besoin loin d’être comblé à travers la planète

Le droit à l’éducation demeure un combat au quotidien pour plus de 60 millions de filles. Plus de 500 millions ne savent pas lire et la discrimination des femmes touche  encore plus de 150 pays.

Par ailleurs, les stéréotypes de genre et les inégalités salariales ne sont pas dépassés. Les injonctions sociales demeurent d’actualité. L’effet cliffhanger  caricaturise une femme quasi au sommet qui s’auto saborde pour dégringoler avant de parvenir à la dernière marche du succès.

Ainsi, plusieurs acteurs de la vie politique, économique, social et culturelle s’attèlent à épauler les femmes. Cet appui contribue à leur apporter davantage de force et de capacité.

Quelques acteurs favorables à l’empowerment

Les réseaux sociaux sont choisis par le mouvement Chime for change à titre d’armes pour l’empowerment au féminin. Des voix connues comme Halle Berry, Zoe Saldana, Beyoncé et Salma Hayek ont servi à illustrer ces propos.

Depuis des décennies, les magazines Elle et Marie Claire oeuvrent pour aider les femmes. Récemment, le blog Mademoizelle encourage la confiance en soi.

Cela permet de prohiber les obstacles psychologiques, les inhibitions et autres blocages. Or, ces derniers freinent l’action et le potentiel  pour réussir pleinement.

Les marques s’apprécient sur l’empowerment

Les marques mettent en avant des positions d’enabler, de coach pour accompagner le pouvoir féminin. La femme peut se mettre en avant et améliorer sa singularité.

Elle ose afficher son amour-propre, exposer les outils de réussite. Cela lui permet de disposer de la bonne impulsion afin de réaliser ses ambitions.

Hormis l’Occident, l’Asie est aussi séduit par l’empowerment via les leftlovers women, entre autres. Actuellement, la notion de brand utility s’avère primordiale.

Il faut cibler les actions plus concrètes pour démontrer les faits et agir en conséquence. L’émancipation passe par l’autonomisation entrepreneuriale des femmes.

Cela passe par une réelle émancipation financière, via des conseils, des outils, un réseau efficace et des partenaires sérieux. Découvrez d’autres thèmes majeurs  ici.

Crédit Photo : capital.fr & maxi-mag.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *