Pour cette fois, le girlpower permet de faire reculer les préjugés. Je vous propose l’exploit d’Emily Thompson.

Elle est la première femme à piloter un chasseur furtif en plein combat.

Les impressions de la jeune femme

Avec son surnom prédestiné de Banzai, Emily Thompson est partie de la base aérienne d’Al Dhafra aux Emirats Arabes Unis. Sa direction est inconnue du côté du Moyen-Orient.

Le communiqué émane du Commandement central de l’armée de l’air américaine. Emily Thompson admet qu’il s’agit d’un grand honneur.

Selon elle, ses collègues ont déjà tenté l’aventure mais uniquement lors de combats au cours de sorties sur des plateformes différentes.

Pour elle, être l’unique femme sur ce parcours relève d’une belle fierté.

Le parcours d’Emily Thompson

Initialement, Emily Thompson souhaitait devenir ingénieur. Elle a voulu intégrer le cercle des pilotes de chasse au lieu de se contenter des réparations d’avion.

Sa carrière débute par le pilotage de F-16 Fighting Falcons. Par la suite, elle œuvre sur           le F-35 A.

Il s’agit d’une variante du chasseur furtif Lokcheed Martin conçu pour l’armée de l’air. Emily Thompson appartient à un groupe de femmes pilotes de F-35.

Pour sa part, Ashlin Randolf, un aviateur de 1ère classe avoue son enthousiasme. Il fait partie de l’équipe de 4 membres qui oeuvrent pour le chargement des armes.

Il a épaulé Emily Thompson au cours de son vol d’exception.

Un petit rappel sur le F-35

Le chasseur furtif F-35 est l’armement le plus onéreux de l’armée américaine. Selon le pentagone, le coût de développement et d’achat équivaut à 400 milliards de dollars, avec un coût de fonctionnement de 1,2 trillion de dollars.

La formation pour devenir pilote de chasse en France

Il est possible de candidater jusqu’à l’âge de 27 ans. Auparavant, l’âge requis oscillait entre 17 et 22 ans.

Puis, il est passé à 25 ans. Le fait de relever la limite d’âge à 27 ans obéit à des problèmes d’adaptation à l’époque actuelle ainsi qu’à des besoins récurrents

Par ailleurs, le recrutement s’adresse aux jeunes titulaires du Bac + 5 ou du diplôme d’ingénieur. Pour leur part, les jeunes qui ont déjà exercé dans le civil peuvent également tenter leur chance pour s’orienter vers le métier de pilote de chasse.

Les opportunités à considérer

Avant de débuter la formation d’aviateur, il faut effectuer une série de tests qui se déroulent sur plusieurs jours. Cela permet d’observer les capacités psychomotrices des candidats.

50 % des postulants ne sont pas retenus. Retrouvez d’autres possibilités ici.

Crédit Photo : i24news.tv & aufeminin.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *