Modèle de réseau bien éprouvé, la franchise se conjugue également au féminin. Je vous propose un bilan des franchises chez les femmes entrepreneures.

Les secteurs les plus féminisés

Depuis l’avènement du statut d’auto entrepreneur, la création d’entreprise a connu un bel essor. Cependant, il faut relativiser.

Si 40 % des entreprises individuelles reviennent aux femmes, 34 % des franchisés sont constitués par un public féminin. Parmi les secteurs les plus populaires, 33 % sont situées dans le commerce et 36 % appartiennent au secteur des services.

Les pôles d’activités concernent l’équipement pour la maison, l’habillement, la coiffure, l’esthétique. Il faut également citer le commerce des divers, l’alimentation, le service à la personne ou l’immobilier.

Les secteurs peu ou rarement féminisés

Il s’agit de l’hôtellerie restauration, des services aux entreprises ainsi que les services autos. En fait, les hommes sont largement représentés dans la construction, les transports, l’entreposage, l’information ainsi que la communication.

De leur côté, les femmes sont plus à l’aise dans la santé humaine, l’action sociale et les divers services aux ménages.

Le profil de la femme entrepreneuse

Davantage diplômées, elles possèdent un Bac + 5, voire un doctorat ou un MBA. Majoritairement mariées et mères, 30 % élèvent seules leur progéniture.

Les occupations à domicile facilitent la prolifération de mono-employées. Le financement est plus compliqué à obtenir avec un refus du double des prêts demandés.

De plus, les femmes sont plus rétives à travailler avec un associé. Elles préfèrent agir seules pour plus d’autonomie.

Le plan « Entreprendre au féminin »

Trois axes sont mis en avant. Cela porte sur un ensemble sensibilisation, information et orientation.

Il faut aussi inclure l’accompagnement des créatrices d’entreprise. Il ne faut pas oublier l’accès facilité au financement.

Ce plan  favorise l’égalité professionnelle. Le plan propose plusieurs aides techniques et financières. Il est permis de disposer des Fonds de garantie à l’initiative des femmes ou FGIF.

Ce fonds cible l’obtention de prêts bancaires pour la couverture des besoins en fonds de roulement ainsi que pour les investissements. Ces besoins peuvent concerner la création, la reprise ou le développement d’une entreprise.

La direction doit être féminine sans tenir compte du statut et du statut juridique. Les interlocuteurs de ce type de prêt intègrent les délégations régionales et départementales aux droits des femmes et à l’égalité.  

Une plateforme dédiée implique le site Reconversion en franchise. Très complet, il propose plusieurs univers. Retrouvez plus d’expériences en cliquant ici.  

Crédit Photo : fr.depositphotos.com & franchise-magazine.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *