La grossesse modifie complètement le fonctionnement de l’organisme. Cela occasionne souvent des déséquilibres au niveau des organes. Ainsi, la femme enceinte a des besoins spécifiques en termes de santé. L’Assurance Maladie de base prévoit le remboursement des frais de santé pendant la grossesse et l’accouchement. Toutefois, certaines dépenses restent à la charge des assurées. Pour vivre sereinement la grossesse et la maternité, il est vivement recommandé de souscrire une mutuelle dédiée. Vous pouvez trouver l’offre d’assurance complémentaire grossesse et maternité adapté à vos besoins sur www.adpassurances.fr.

Le remboursement des frais de santé grossesse par la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale rembourse les frais relatifs aux examens obligatoires pendant la grossesse  et à l’accouchement. L’Assurance maladie prend notamment en charge :

  • les consultations prénatales obligatoires à 100%,
  • les deux premières échogaphies à 70%,
  • les examens biologiques complémentaires,
  • 8 séances de préparation à l’accouchement,
  • la totalité des frais d’accouchement dans la limite de 12 jours d’hospitalisation,
  • 10 séances de rééducation après l’accouchement,
  • tous les soins dispensés au nouveau-né au sein de l’hôpital ou de la clinique pendant les 30 jours à compter de la date de naissance.

Pour bénéficier de ces prises en charge, la grossesse doit être déclarée au cours des 14 premières semaines. Pour ce faire, la personne concernée doit présenter le premier examen prénatal à la Sécurité Sociale, puis envoyer l’attestation d’accouchement.

L’utilité d’une mutuelle grossesse et maternité

Certains frais de santé pendant la grossesse et les premiers jours de maternité ne sont pas couverts par l’Assurance maladie de base.

L’assurance complémentaire prévoit le remboursement du ticket modérateur, soit les frais qui restent à la charge de l’assuré après remboursement de la Sécurité Sociale. Les dépassements d’honoraire comme les consultations avec le gynécologue, le suivi de l’anesthésiste pour la péridurale, les prestations d’un médecin spécialiste accoucheur, figurent, par exemple, parmi ces dépenses.

Par ailleurs, la mutuelle prévoit généralement le remboursement des frais d’hospitalisation dépassant les 12 jours prévus par la Sécurité Sociale. L’Assurance complémentaire grossesse et maternité prend également en charge les différences de prix pour un surclassement de chambre à l’hôpital ou à la clinique (chambre particulière, TV, Internet, téléphone, …).

Les critères à considérer pour bien choisir mutuelle maternité

Attardez-vous sur les points suivant pour trouver la meilleure offre d’assurance grossesse :

  • le délai de carence : il s’agit de la période d’attente avant que le remboursement ne soit effectif. Le délai de carence est compté à partir de la date de la signature du contrat. Il s’étale généralement de 3 à 4 mois. Les offres ne prévoyant aucun délai de carence sont plus avantageuses,
  • les options comme la prime de naissance : somme versée par la mutuelle le jour de la naissance ou encore le remboursement totale ou partiel des différents actes et examens médicaux qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale (FIV, amniocentèse, …),
  • les garanties facultatives après accouchement : rééducation du périnée, suivi gynécologique, soins du nouveau-né lors de ces premiers jours en dehors de l’hôpital

Si vous prévoyez d’avoir plusieurs enfants, la mutuelle famille est plus avantageuse qu’une mutuelle grossesse – maternité. Ce type d’assurance offre notamment des privilèges comme la réduction des tarifs, voire la gratuité de l’assurance à partir du second ou du troisième enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.