Au fur et à mesure que les femmes réussissaient de plus en plus dans des mondes dominés par les hommes, il est devenu de plus en plus courant qu’elles soient confrontées au défi associé ; celle d’être la seule femme dans la salle ou dans l’équipe. Cela peut présenter des défis pour se faire entendre.

En tant que jeune femme occupant un poste de direction, vous avez certainement vécu cela à de nombreuses reprises. Bien que parfois l’expérience puisse être positive et saine, dans d’autres situations, elle peut également vous mettre mal à l’aise.

Ne pas avoir peur de prendre la parole

Des études récentes montrent que les hommes sont beaucoup plus bruyants dans les réunions que les femmes, constatant que les hommes parlaient 92 % du temps lors des 155 000 conférences téléphoniques d’entreprise étudiées.

De même, un autre rapport a révélé que les femmes parlent en moyenne 25 % moins que les hommes lors des réunions. La même étude a également révélé que les femmes sont plus susceptibles d’être interrompues lorsqu’elles parlent.

Voici des conseils pour animer une réunion :

Il est important d’en être conscient, afin que vous puissiez être sûr de faire passer votre message. Si quelqu’un vous interrompt, n’ayez pas peur de lui demander poliment de vous permettre de terminer votre point. N’oubliez pas que votre opinion est tout aussi précieuse que celle de tous les autres participants à la réunion, n’hésitez pas à faire valoir votre point simplement parce que d’autres peuvent dominer la conversation.

La rétention est particulièrement courante chez les femmes lorsque nous voulons suggérer ou poser une question dont nous savons qu’elle ne sera peut-être pas accueillie positivement. Nous sommes beaucoup plus susceptibles de vouloir rechercher des validations positives de nos contributions à une conversation que les hommes. Ne laissez pas cela vous dissuader de soulever des points plus difficiles. Possédez votre point de vue, vos idées et votre curiosité, cela apportera une contribution précieuse à la discussion !

La langue

La langue est un outil puissant et devenir conscient de la façon dont vous exprimez ce que vous essayez de dire peut avoir un impact énorme sur la façon dont vous êtes perçu. En général, les femmes sont plus enclines à adapter leur style de conversation et de langage pour promouvoir la sympathie et la cohésion. Cela contraste avec les hommes qui adoptent généralement un style plus affirmé pour être considérés comme dominants et en contrôle.

Les femmes sont plus susceptibles de minimiser leur certitude ; les hommes minimiseront probablement leurs doutes. Par exemple, les femmes ont tendance à s’excuser fréquemment, «en tant que moyen ritualisé d’exprimer leur inquiétude», par opposition aux hommes, qui sont plus susceptibles de se concentrer sur les implications de statut des échanges.

Dans l’ensemble, cela peut signifier qu’une femme est perçue comme nerveuse avec un manque de confiance en soi, ce qui entraîne un manque de reconnaissance ou de respect pour ses contributions à une conversation ou à une réunion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.