Un tiers de la population mondiale est musulmane et si une entreprise musulmane ou surtout non musulmane veut réussir dans ses affaires, en particulier sur un marché islamique, elle doit d’abord comprendre la nature et la structure du marketing islamique. Récemment, il y a eu un intérêt considérable accru pour la pertinence d’un nouveau domaine de recherche, à savoir le marketing islamique.

D’ailleurs, cette matière est aujourd’hui enseignée dans de grandes écoles du monde. Ce type de marketing occupe une place importante dans la légitimation et la dissémination de normes musulmanes.

Cependant, il y a eu une touche de modernité dans le marketing islamique. Il s’agit d’une notion assez complexe qui promeut encore des pratiques en défaveur des femmes, mais aussi des techniques inspirées du capitalisme.

En quoi consiste le marketing islamique ?

Même si l’éthique des affaires et la loi islamique existent depuis plus de 1 400 ans, le principal problème est qu’elles n’étaient pas largement reconnues et accessibles aux populations non musulmans. Jusqu’à récemment, la plupart des entreprises étaient en concurrence pour réussir sur le marché chinois, jusqu’à ce qu’on se rende compte que le marché islamique devrait être celui dans lequel investir.

Quiconque traite de questions liées à l’islam ou à ses adeptes doit connaître et comprendre leurs lois, obligations et leurs priorités.

Il y a plusieurs raisons à l’intérêt accru pour le marketing islamique au cours des dernières années. Au cours des deux prochaines décennies, le nombre de musulmans devrait augmenter. Le marketing islamique est l’étude des phénomènes de marketing en relation avec les principes et pratiques islamiques ou dans le contexte des sociétés musulmanes.

De manière générale, il combien le marketing relationnel et social dans le but principal de satisfaire les désirs et les besoins des clients, tout en essayant de ne pas nuire à la société dans aucun sens. Cependant, il y a une certaine contradiction, qui ne favorise pas du tout la gente féminine.

Union entre la vision fondamentaliste et néolibérale

Le marketing islamique n’est pas dédié aux musulmans ou au marché islamique, mais plutôt à tout le monde. C’est ce qui distingue en outre cette pratique. En effet, dans un sens, le marketing islamique est une méthode respectant les normes musulmanes.

Ainsi, il faut respecter les lois islamiques pour la pratiquer. Dans ce contexte, les femmes n’ont pas leur place.

D’un autre côté, comme tout autre marketing, il faut aussi toucher son public cible, qui dans la majorité, ne sont pas tous des musulmans. Ainsi, il y a une sorte de libéralisme qui s’installe. On constate donc un mariage arrangé entre la vision fondamentaliste, ethnocide, et d’une vision néolibérale.

Ce dernier est considéré comme inclusif alors que le premier est ummique qui est dédié à la nation musulmane.

Un mix de marketing

Normalement, lorsqu’une marque entre sur un nouveau marché, elle doit d’abord décider si elle utilisera un type de marketing standardisé ou une technique existante au nouvel environnement. Comme Keegan et Green l’ont dit, le principal objectif du marketing est de trouver un équilibre entre une approche standardisée et une approche adaptée.

En ce qui concerne le marketing islamique, une toute nouvelle approche doit être développée qi repose entièrement sur la religion, ses principes et ses normes. Cependant, dans une société plus libérale, cette pratique serait impossible.

De plus, la mentalité des gens évolue et dès lors où il y a des restrictions, il pourrait y avoir des complexités. Même si le marketing islamique a été développé conformément au Coran et à la Charia, il reste à savoir dans quelle mesures les musulmans eux-mêmes respectent leurs lois et principes dans la réalité, mais c’est une question complexe qui exigerait une recherche plus approfondie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *